Et si vous partiez sur les traces de vos aïeux - Alphonse

À chaque fois, c’est la même histoire : quand vos (petits-)enfants ou vos (petits-)neveux envahissent la maison, ils vous envahissent aussi de questions. Des questions sur votre famille par exemple. On a une petite idée pour que vous puissiez assouvir leur curiosité.

Publié en Juil. 2020
Par Manon Beurlion Manon Beurlion

Juil. 2020

Manon Beurlion

Manon Beurlion

Rédactrice

Genealogie

Une question de génération

L’idée ? Partir sur les traces de vos ancêtres. Tout de suite, vous vous imaginez tapi(e) dans un coin à chiner le moindre acte de naissance pour tracer un arbre complet et parfait. Détrompez-vous. Les passionné(e)s de généalogie ne sont pas ceux/celles que l’on croit. En fait, toutes ces personnes qui aimeraient en savoir un peu plus sur elles, et sur l’Histoire avec un grand H, se retrouvent dans des associations où l’ambiance est chouette. D’archives en archives, elles remontent ensemble jusqu’à 9 voire 10 générations. Et oui, plus il y a de branches, plus il y a d’ancêtres. De quoi rêver à un aïeul duc ou à une grand-tante militante… Car c’est là que s’opère la magie de cette pratique : découvrir des anecdotes et des histoires incroyables sur ses prédécesseurs.

« Dans mon club, ce sont des gens que je ne connaissais absolument pas avant. Mais on a tous en commun la volonté de retrouver nos ancêtres. Ceux qui ont une pratique très ancienne expliquent aux nouveaux comment faire. Et puis, ce que j’aime, c’est qu’il y a la petite histoire et il y a la grande Histoire, et qu’on fait se rencontrer les deux. » Jean François, membre d’un club de généalogie à Cournon depuis 6 ans.

Comment faire pour tracer votre arbre généalogique ?

Au programme
  • 1

    Pour vous lancer, vous pouvez commencer par regarder sur le site Geneanet. On vous conseille de commencer avec un nom de famille et un département ou un pays. Une belle façon d’appréhender l’histoire, votre histoire (et ce, gratuitement). Vous pouvez également accéder à des arbres faits par d’autres personnes. Qui sait, s’y cache peut-être un ancêtre commun ?

    Genealogie

  • 2

    Et si vous vous prenez au jeu  – ou aux branches de l’arbre  –, on vous invite à contacter l’association de généalogie la plus proche de chez vous :  vous trouverez ses coordonnées en cliquant juste ici.

  • 3

    Vous rendre à une permanence de l’association une fois le contact pris. Vous y retrouverez des personnes comme vous  – ou comme Jean-François  – qui souhaitent retracer les pas de leurs ancêtres.

Il ne vous restera plus qu’à vous armer de patience, guidé(e) par les membres de l’association qui pourront s’avérer être de bon(ne)s conseil(lère)s, voire de bon(nes) ami(e)s, qui sait ?

Est-ce que dessiner votre arbre généalogique vous tente ? Si vous commencez à marcher sur les pas de vos ancêtres, on espère que vous nous raconterez. Et si vous avez encore quelques doutes, qu’est-ce qui vous retient ?

Commenter via Facebook
Commenter via Facebook
Les Articles similaires

Pourquoi faire pousser des légumes en centre-ville ?

Agriculture-urbaine

Comment devenir incollable sur les plantes

PLANTNET

Et si vous aidiez à nettoyer les plages

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

Comment gagner un peu d’argent avec vos vieux vêtements

VINTED
Lire l’article

Et si vous gardiez le chat ou le chien du voisin

Rover
Lire l’article

Se mettre à l’écriture

Se mettre à l'écriture
Lire l’article

Pourquoi Alphonse ?

“Arrêter de travailler” ne devrait pas vouloir dire “être mis à l’écart de la société”. Chez Alphonse, on veut changer cette situation saugrenue.

Pourquoi Alphonse ?

On a besoin de vous

Comprendre ce qui vous fait envie est essentiel pour nous. C’est grâce aux 60 000 membres de notre communauté que l’on construit le projet jour après jour.

Newsletter

Chaque semaine, les clés pour profiter de votre retraite.

C’est gratuit et on gardera vos informations personnelles bien au chaud.

Newsletter