Des aides financières pour prendre soin de votre santé - Alphonse

La retraite pointe le bout de son nez et parfois, les petits pépins de santé arrivent. Et niveau sous, ça peut coincer. C’est la raison pour laquelle de nombreuses aides ont été mises en place. Comment fonctionnent-elles ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? On a creusé le sujet et voici une liste (non exhaustive) de ce qui existe aujourd’hui en France.

Publié en Oct. 2021
Par Tessa Georges Tessa Georges

Oct. 2021

Tessa Georges

Tessa Georges

Rédactrice


Aides-financieres-sante

La plus connue : la Complémentaire Santé Solidaire

Faire un bilan de santé complet en passant à la retraite, cela me paraît essentiel. C’est ce qui permet de savoir quelles sont nos possibilités physiques et d’adapter nos activités en fonction. Et pour cela, la Complémentaire Santé Solidaire est vraiment utile lorsque l’on a un petit budget” nous racontait Christine, fraîchement retraitée.

L’assurance maladie a mis en place des dispositifs pour accompagner les personnes aux revenus modestes. Et notamment la Complémentaire santé solidaire (CSS) (qui a remplacé la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’ACS depuis fin 2019).

L’idée ? Avoir une mutuelle santé à moindre frais et donc un meilleur accès aux soins.

Pour qui ? Pour en bénéficier, vous devez :
– bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé par l’Assurance maladie,
– avoir des ressources inférieures à un plafond.

Afin de voir si vous êtes éligible, vous pouvez cliquer juste là. Une fois sur la page, vous devez cocher “J’ai pris connaissance de ces conditions et je les accepte” puis sur le bouton “Évaluer mon droit”.

À qui s’adresser pour faire la demande ? Deux options sont possibles : 
– En ligne, depuis votre compte ameli. Vous trouverez le formulaire de demande dans la rubrique “Mes démarches”. À la fin de la demande, un accusé de réception électronique vous est envoyé dans la messagerie de votre compte ameli. Si besoin, votre caisse d’assurance maladie vous contactera pour des informations complémentaires.
– Et si vous préférez les versions papier, vous pouvez télécharger le formulaire en PDF ou le demander à votre caisse d’assurance maladie. 

Ensuite ? À la réception du dossier complet, votre caisse d’assurance maladie étudie votre demande dans un délai de 2 mois et vous informe de sa décision. Ensuite, votre attestation de droits sera disponible dans le compte ameli si vous en avez un. Sinon, elle sera envoyée à votre adresse postale, sous format papier.
Pour en savoir plus, c’est sur cette page du site de l’Assurance Maladie

Si vous n’êtes pas éligible à la CSS, de notre côté, on a interrogé plusieurs retraités pour savoir comment ils ont choisi leur complémentaire santé. Vous pouvez jeter un coup d’œil à leurs réponses pour vous donner des idées et prendre une décision éclairée. 

Des aides si vous êtes en situation d’invalidité, de perte d’autonomie ou de handicap

En arrivant à la retraite, certains pépins de santé me sont arrivés et j’ai perdu en autonomie. Savoir qu’il y avait des aides pour m’épauler m’a fait un bien fou” nous partage Marc. Voici une liste d’aides qui pourraient vous être utiles.

5 aides
  • 1

    L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)

    L’idée ? C’est une prestation mensuelle versée aux assurés invalides ayant de faibles ressources, qui ne remplissent pas les conditions pour bénéficier de l’ASPA. Le montant maximum est de 506,03 € si vous vivez seul ou 1400,00 € si vous vivez en couple.

    Pour qui ?
    Vous pouvez en bénéficiez si :
    – vous êtes atteint d’une invalidité générale réduisant votre capacité de travail ou de gain d’au moins ⅔,
    – vous résidez de manière stable en France,
    – Vos revenus ne doivent pas dépasser 800€ par mois (si vous vivez seul) ou 1400€ par mois (si vous êtes en couple). 

    Bon à savoir : Si vos revenus des 3 derniers mois dépassent le montant maximum, ce sont vos revenus des 12 derniers mois qui sont pris en compte.

    À qui s’adresser pour faire la demande ?
    Selon le régime duquel vous relevez, les formulaires sont différents. Pour y avoir accès, vous pouvez cliquer sur ce lien du Service Public puis aller dans l’onglet “Démarche”.

  • 2

    La Prestation de compensation du handicap (PCH) 

    L’idée ? C’est une aide financière versée par le département. Elle permet de rembourser les dépenses liées à votre perte d’autonomie. Elle comprend 5 types d’aide : humaine, technique, aménagement du logement, transport, aide spécifique ou exceptionnelle, animalière. Le montant de l’aide varie en fonction de vos ressources.

    Pour qui ?
    Vous pouvez en bénéficiez si :
    – vous avez au moins 60 ans,
    – vous résidez en France. Si vous êtes étranger, vous devez résider en France depuis au moins 3 mois.

    À qui s’adresser pour faire la demande ?
    Là aussi, selon votre lieu de résidence, les formulaires sont différents. Pour y avoir accès, vous pouvez cliquer sur ce lien du Service Public puis aller dans l’onglet “Démarche” et cliquer sur votre région.

  • 3

    L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

    L’idée ? Cette aide financière est destinée aux personnes en perte d’autonomie. Elle sert à financer une partie du maintien à domicile ou de l’accès à un EHPAD. 

    Pour qui ?
    Vous pouvez en bénéficiez si :
    – vous avez 60 ans ou plus,
    – vous résidez en France,
    – vous êtes en situation de perte d’autonomie.

    À qui s’adresser pour faire la demande ?
    La demande se fait auprès du conseil départemental. Pour obtenir les formulaires papier ou en ligne, vous pouvez cliquer ici. Ensuite, il vous faut répondre au court questionnaire pour obtenir la version correspondante à votre situation.

    Bon à savoir : Pour calculer le montant auquel vous avez le droit, une visite à domicile permet d’évaluer votre degré d’autonomie. C’est ce que l’on appelle le GIR, calculé grâce à la grille AGGIR. Il y a 6 niveaux de GIR, de l’autonomie totale à la dépendance complète. Lors de cette visite, jouer franc-jeu permet de bénéficier de l’aide la plus adaptée. Par exemple, si vous avez un chien, on vous conseille de préciser si quelqu’un vous aide à le sortir, car sinon le médecin pourrait en déduire que vous n’avez pas besoin d’aide extérieure.

  • 4

    L’Aide-ménagère à domicile

    L’idée ? C’est une aide sociale versée par le conseil départemental pour les personnes qui ne bénéficient pas de l’APA. Cette aide finance les interventions d’une aide à domicile.

    Pour qui ?
    Vous pouvez en bénéficiez si :
    – vous avez au moins 65 ans (ou 60 ans si vous êtes jugé inapte au travail)
    – vous avez des difficultés pour accomplir les principales tâches ménagères,
    vous ne bénéficiez pas de l’APA et vous ne pouvez pas en bénéficier,
    – vous avez des ressources mensuelles inférieures à 906,81€ pour une personne seule ou à 1 407,82€ pour un couple.

    À qui s’adresser pour faire la demande ?
    Il vous faut contacter en priorité le CCAS (Centre communal d’Action Sociale) ou les services sociaux de votre mairie. Pour trouver le bon contact de votre mairie, vous pouvez jeter un coup d’œil à cet annuaire par ici.

  • 5

    L’Aide au retour à domicile après une hospitalisation

    L’idée ? Cette aide a pour objectif d’aider une personne sortant d’hospitalisation à se réadapter et à réorganiser sa vie quotidienne. Elle couvre plusieurs domaines (par exemple, l’aide à domicile comme le ménage ou les courses, l’aide à la sécurité ou encore l’aide technique comme l’aménagement du domicile). L’aide est versée pour une durée de 3 mois maximum à compter de la date de retour de la personne au domicile et est renouvelable. Elle prend en charge 27 à 90 % des frais d’aide avec un plafond de 1 800 €.

    Pour qui ?
    Vous pouvez en bénéficier si :
    – vous relevez du régime général de la Sécurité sociale ou de certains régimes spéciaux,
    – vous êtes âgé d’au moins 55 ans,
    – vous n’êtes pas hébergé en famille d’accueil,
    – vous relevez des groupes GIR 5 ou 6 au terme du pronostic de récupération.

    À qui s’adresser pour faire la demande ?
    La demande se fait auprès de la Carsat de votre région via ce formulaire.

    Bon à savoir : Votre demande doit être adressée à la caisse pendant l’hospitalisation, avant le retour au domicile. Dans la plupart des cas, c’est l’établissement de soins qui se charge de l’envoyer, mais vous pouvez aussi l’envoyer vous-même à la caisse.

    Ensuite, si vous remplissez les conditions administratives, la caisse vous adressera un courrier indiquant son accord de principe pour vous permettre de démarrer les services dès votre retour au domicile. Puis, à votre retour au domicile, une structure chargée de l’évaluation de vos besoins prendra alors rendez-vous avec vous pour évaluer votre situation à votre domicile.

Pour aller plus loin
  • Un peu de lecture : d’autres aides financières existent pour mettre un peu de beurre dans les épinards à la retraite. On a écrit un article pour vous les présenter. C’est juste là pour le découvrir.

preparer-sa-retraite

La retraite vous angoisse ? On vous aide à y voir plus clair grâce à nos parcours personnalisés 100% en ligne.

Découvrir nos parcours

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

Bientôt à la retraite ?

On a créé deux parcours pour préparer cette nouvelle étape de votre vie. 100% en ligne. 100% pris en charge.

Bientôt à la retraite ?

Pour un proche ?

Un de vos proches appréhende son passage en retraite?
Parlez-lui de nos parcours, on pourrait peut-être l'aider.

Nos parcours
À partir de 55 ans

Faire le point sur sa situation

À l'issue de ce parcours, vous aurez une idée claire de votre date de départ et vous saurez exactement comment y parvenir.

Dès 2 ans avant le départ

Dessiner sa fin de carrière

À l'issue de ce parcours, vous aurez identifié ce qui est important pour vous et repartirez avec des projets concrets pour la suite.