Pourquoi parler de ses projets autour de soi - Alphonse

C’est encore trop flou dans ma tête, si j’en parle, on ne va pas me prendre au sérieux”, “et si mon projet n’aboutit pas, j’aurais l’air de quoi ?” “On ne va pas me soutenir de toute façon, cela ne sert à rien...” Voilà ce qui se trame dans nos têtes lorsque l’on pense à de nouveaux projets. Pour vous aussi ? Chez Alphonse, on est persuadés que pour prendre de bonnes décisions, il ne faut pas avoir peur d’en parler autour de soi. Pourquoi ? On vous partage 3 bonnes raisons de le faire et 2 conseils pour vous lancer concrètement.

Publié en Mar. 2021
Par Barthélemy Gas Barthélemy Gas

Mar. 2021

Barthélemy Gas

Barthélemy Gas

Cofondateur

Parler-projets

Pour les ancrer dans la réalité

L’expérience d’Alain, l’un des participants à notre parcours Dessiner sa fin de carrière, est très parlante : “en réfléchissant à mes projets de retraite, j’avais l’impression d’un “flou” par rapport à ce que je voulais mener. C’est vraiment en parlant avec mes collègues que j’ai compris une évidence : mon projet principal est de déménager au Pays Basque. Et ensuite, tous mes autres projets en découlent.” 

Discuter de vos projets est un premier pas pour commencer à les faire vivre. C’est ce qui vous permettra de verbaliser vos idées. “Certains de mes proches m’ont conforté dans ce que je voulais intérieurement mais que je n’osais pas formuler à l’origine” nous confie Pierre, qui a aussi participé à notre parcours.

Pour les faire mûrir grâce à des retours constructifs

Pour notre fondateur Thibault, “parler de ses projets et envies ne peut être que positif. Avec un peu de chance votre interlocuteur aura des retours constructifs ou vous présentera quelqu’un qui pourra vous aider.”

Là aussi, celles et ceux qui se sont prêtés à l’exercice font le même constat. “C’était une vraie bonne surprise car au départ je me suis dit que je n’en voyais pas l’utilité, je ne voyais pas ce que cela allait m’apporter, je pensais me connaître assez. Et en fait, à chaque fois il y a eu un point de vue différent qui a enrichi ma façon de considérer le projet voir parfois remise en question. Et donc ce qui est intéressant, c’est que cela amène à apporter des modifications et des ajouts à son projet initial, on le fait évoluer. J’ai été poussée à aller plus loin dans ma réflexion” raconte Pascale, bientôt retraitée.

En plus, cela peut vous permettre de réfléchir à des choses auxquelles vous n’aviez pas forcément penser à l’origine. Par exemple, pour Véronique, participante au parcours, “comme [elle et son conjoint] ne trouvaient pas de maison à leurs goûts, [ils] ont finalement eu l’idée de construire. Cette idée est venue en parlant à deux autres couples d’amis qui se sont lancés et qui [nous] ont fait la suggestion.” Le cas de Sylvie est également parlant : “J’avais tendance à me dire que j’allais acheter mais beaucoup de gens m’ont conseillé de louer au début comme cela si je veux m’en détacher, je n’aurai pas trop de souci. Je n’avais jamais réfléchi à cette option auparavant mais c’est vrai que cela pourrait me rassurer.

Pour avoir du soutien

”Moi non plus je ne voyais pas trop l’intérêt de partager mes projets… Et en fait quand j’en ai parlé à mon fils, le fait qu’il me dise “tant que tu es épanouie, c’est l’essentiel”, cela m’a encouragé à passer à l’action” explique Véronique. 

Se lancer dans un projet peut amener des moments de doutes. Et c’est bien normal. Rien de mieux que des encouragements extérieurs pour (re)prendre confiance en vous et continuer votre bout de chemin. 
Pour ma part, je partage mes projets avec mes proches et en particulier avec mon épouse. Nous avons un projet commun : l’acquisition d’une maison en Bourgogne qui sera notre refuge. Ce projet, je l’ai aussi partagé à des collègues qui m’ont encouragé à aller jusqu’au bout. Le fait d’en parler, d’échanger, cela permet de ne pas laisser la place au doute ou au contraire de ne pas s’emballer” partage Jean-François, un ancien participant du parcours.

Nos 2 conseils pour se lancer
  • 1

    Vous adresser à différentes personnes

    Notre recommandation ? Choisir 3 personnes aux profils variés : idéalement une personne dont le projet ressemble au vôtre, une personne bienveillante de votre entourage ainsi qu’une personne moins proche de la retraite. Collègues, voisin·es, frères et sœurs, ami·es, conjoint·e, c’est vous qui choisissez.

    Moi par exemple, j’ai posé la question à mon cousin et j’ai posé la question à un ancien collègue, je trouvais cela intéressant car ils me connaissent pour des choses différentes tous les deux. Le fait de poser les mêmes questions à plusieurs personnes, cela aide à y voir plus clair” se rappelle Pierre. “D’âges différents aussi, cela peut être intéressant car cela permet d’avoir des perspectives différentes” précise Pascale.

    Petite astuce en plus : pour en ressortir un maximum de positif, le mieux est de préparer cette discussion en amont. Voici 4 questions que vous pouvez vous poser :

    – Est-ce que tu me vois m’épanouir dans ce projet ? Pourquoi ?
    – Est-ce que cela te surprend ?
    – Connais-tu des gens qui ont des projets similaires ?
    – Est-ce que tu as des idées pour atteindre mon objectif ? 

    Vous ne savez pas trop à qui en parler ? On a créé justement un parcours pour dessiner vos futurs projets avec des temps forts collectifs. L’idée ? Partager vos expériences et faire mûrir vos idées avec les autres. Pour en savoir plus, vous pouvez nous écrire à l’adresse [email protected] et on vous répondra avec plaisir.

  • 2

    Prendre du recul par rapport à ces retours

    J’en ai parlé à plusieurs proches et j’ai eu l’impression qu’ils ne me comprenaient pas, notamment mon mari. Sur le coup j’étais énervée. Puis j’en ai reparlé avec lui et cela a permis de s’accorder” nous racontait Nathalie, participante à l’une des premières promotions de notre parcours.

    Prendre du recul et ne pas vous braquer au premier retour est important. Il se peut que certaines personnes réagissent un peu négativement, et ne trouvent pas les mots pour vous encourager dans votre démarche. Si c’est le cas, on vous préconise de vous focaliser sur les retours qui vous feront avancer. En effet, toutes les réactions ne sont pas forcément bonnes à prendre, surtout dans des périodes d’incertitudes qui précèdent tout passage à l’action.

Pour aller plus loin
  • Un peu de cinéma : David Laroche, entrepreneur et conférencier, vous partage son histoire. Il y raconte notamment sa façon de s’être libéré du regard des autres et de faire de chaque retour quelque chose de positif. La phrase que l’on aime ? “Le seul risque d’en parler autour de soi, c’est d’inspirer les autres.

preparer-sa-retraite

La retraite vous angoisse ? On vous aide à y voir plus clair grâce à nos parcours personnalisés 100% en ligne.

Découvrir nos parcours

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

Bientôt à la retraite ?

On a créé deux parcours pour préparer cette nouvelle étape de votre vie. 100% en ligne. 100% pris en charge.

Bientôt à la retraite ?

Pour un proche ?

Un de vos proches appréhende son passage en retraite?
Parlez-lui de nos parcours, on pourrait peut-être l'aider.

Nos parcours
À partir de 55 ans

Faire le point sur sa situation

À l'issue de ce parcours, vous aurez une idée claire de votre date de départ et vous saurez exactement comment y parvenir.

Dès 2 ans avant le départ

Dessiner sa fin de carrière

À l'issue de ce parcours, vous aurez identifié ce qui est important pour vous et repartirez avec des projets concrets pour la suite.