Comment trouver sa place - Alphonse

Maintenant que j’ai du temps, j’ai envie de profiter davantage de mes petits-enfants tout en gardant ma liberté, ce qui n’est pas toujours évident” nous raconte Dominique, jeune retraitée. Après des années de vie professionnelle, le passage à la retraite vient bousculer le quotidien et les relations sociales. Comment s’adapter à ce nouveau rythme et trouver son équilibre ? On est allés chercher des réponses auprès de celles et ceux qui sont déjà passés par là.

Publié en Avr. 2021
Par Tessa Georges Tessa Georges

Avr. 2021

Tessa Georges

Tessa Georges

Rédactrice

Trouver-place

Chacun sa recette pour se sentir bien

Je n’ai plus rien à prouver à la société, je veux être moi-même”, “la retraite est un temps pour soi, que l’on aménage à son rythme. Rien n’est imposé, tout est à créer” expliquent Claudine et Marie, bientôt retraitées. Comme elles le disent si bien, ce temps retrouvé est l’occasion de sortir des obligations professionnelles, familiales ou sociétales pour faire au quotidien ce qui vous tient à cœur.

Pour certains, cela passe par davantage de temps avec ses proches et pour d’autres cela est différent. Le tout est de comprendre ce dont vous avez envie.
Quelques exemples pour vous donner des idées :
– Dominique veut “profiter de [sa] famille, lui donner une vraie place et sortir davantage avec [son] mari.
Pour Marie-Pierre, c’est autre chose : “J’étais conseillère de vente mais depuis un an je travaille à temps partiel comme nounou de mes petites-filles. La famille c’est formidable mais cela ne me suffit pas. Je n’ai pas envie de voir mon univers se rétrécir ni de devenir muette” nous confie-t-elle. 
– “De mon côté, je ne veux pas me forcer à faire du bénévolat. Je ne veux plus que l’on me dicte ce que je dois faire. Je m’engagerai dans des associations si l’envie m’en dit !” raconte Marie-Françoise.
– “Je vais continuer mon travail rémunéré mais cette fois, juste en faisant les tâches qui me conviennent. Comme cela, à côté, je vais pouvoir privilégier ma famille et rajouter des petits plaisirs variés que je n’ai pas encore découvert” poursuit Jean-Yves.

Ce qui compte c’est que ce que vous faites au quotidien vous fasse vibrer. L’idée ce n’est pas de faire quelque chose considéré par le plus grand nombre comme “bien” mais de comprendre ce qui vous fait lever le matin. Comment y parvenir ? On vous partage 3 conseils.

Nos 3 conseils pour trouver votre équilibre
  • 1

    Comprendre vos besoins et envies 

    Le passage à la retraite est un bon moment pour comprendre ce dont vous avez besoin pour être bien dans vos baskets. Vous centrer sur vos envies profondes vous permettra de ne pas vous disperser et de trouver votre équilibre.

    Ce qui peut vous aider : on vous invite à creuser vos besoins pour définir vos sources d’épanouissement personnel. Comment ? En mettant à l’écrit tous les besoins qui vous viennent à l’esprit puis en sélectionnant les 5 qui vous semblent les plus importants. Par exemple, pour Pascale, ancienne participante à notre parcours, “ c’est [se] sentir utile au quotidien et faire partie d’un groupe.” Quant à Pierre “c’est [se] sentir entouré par [ses] proches.” Une fois que vous avez défini vos besoins, l’idée est de réfléchir à ce qui vous donne envie de vous lever le matin quand rien ne vous y oblige. Pour vous donner un coup de pouce, on a écrit un article avec 5 pistes pour mieux comprendre et mettre des mots sur ce qui vous anime au quotidien.

    En bonus : un nouveau projet, une visite aux petits-enfants ou encore des nouvelles de ses amis… On a demandé à plusieurs personnes retraitées ce qui les pousse hors du lit. La phrase qui met du baume au cœur ? Celle d’Isabelle pour qui, la retraite est “le moment ou jamais de faire connaissance avec soi-même.

  • 2

    Définir vos priorités

    Vous voulez vous engager auprès d’une association ou passer plus de temps avec vos proches ? La bonne nouvelle c’est que rien n’est inconciliable. Cela ne signifie pas être à disposition d’autrui mais plutôt de poser vos limites et vos priorités pour être en accord avec vous-même. L’avantage de la retraite ? C’est à vous de placer le curseur et d’organiser votre disponibilité comme bon vous semble

    Ce qui peut aider : pour chaque sollicitation, vous pouvez vous demander “qu’est-ce qui est essentiel pour moi et qu’est-ce qui l’est moins ?” Cela devrait vous permettre de vous rendre disponible pour ce qui compte vraiment pour vous et donc de structurer vos journées à votre image. En réfléchissant à votre semaine idéale, on vous conseille de vous garder du temps de repos également.

  • 3

    En discuter avec votre entourage

    Maintenant que vous y voyez plus clair, comment faire pour aborder l’idée avec vos proches ? Le mieux est d’en parler directement ensemble. C’est ce qui vous permettra de vous dire les choses de manière transparente et de trouver le juste milieu.

    J’avais peur de me retrouver H24 avec ma conjointe en passant à la retraite. On en a discuté et cela m’a rassuré de voir que l’on était sur la même longueur d’onde, c’est-à-dire de voir que l’on voulait faire des activités chacun de notre côté mais aussi à deux” explique Bertrand. “Être à la retraite m’a permis de m’occuper de ma mère et c’était indispensable pour moi de pouvoir l’aider et d’avoir la disponibilité pour le faire. On a la chance de bien s’entendre dans la famille et on se répertorie les rôles en fonction de ce que l’on sait faire, on en discute souvent” confie Delphine. 

    Ce qui peut aider : pour éviter qu’une discussion tourne au vinaigre, on vous conseille la technique de la “Communication non violente”. La règle de base ? Privilégier le “je” et oublier le “tu” pour éviter des tournures de phrases orientées vers la critique (“tu as fait ci”).
    Cette technique comporte 4 étapes :

    1. L’observation
    On commence par décrire les faits, sans les juger.
    Par exemple : “Toute ma vie, j’ai eu des contraintes professionnelles.
    2. Les sentiments
    Ensuite, on analyse son propre ressenti en toute sincérité.
    Pour reprendre l’exemple : “Toute ma vie, j’ai eu des contraintes professionnelles et cela m’a épuisé.”
    3. Les besoins
    On interroge alors les besoins à l’origine de ces sentiments. Quand on s’ouvre à l’autre sur les raisons profondes de notre désaccord, on lui permet de mieux nous comprendre et de proposer spontanément des alternatives.
    Pour récapituler : “Toute ma vie, j’ai eu des contraintes professionnelles et cela m’a épuisé. Quand tu me demandes de m’occuper des petits-enfants tous les jours, cela fait trop pour moi, j’ai besoin de temps pour moi.”
    4. La demande
    En conclusion, on peut réfléchir à une demande concrète pour résoudre le problème et faire avancer le schmilblick.
    “Pourrait-on trouver un format plus souple ? Par exemple 1 mercredi sur deux ?”

Un dernier conseil pour la route : vous créer de nouvelles habitudes. Pourquoi ? Car se créer des moments rituels et agréables permet d’avoir de nouveaux repères dans la journée et la semaine. C’est ce qui permet d’encadrer votre temps entre vos différentes activités. Par exemple, cela peut être un bon film tous les lundis soirs ou encore du sport deux fois par semaine.

Pour aller plus loin
  • Un peu de lecture : Françoise, Laurence et Bernard vous partagent quelques secrets en vidéo pour faire des relations avec vos petits-enfants une chouette aventure. On a aussi écrit un article avec quelques conseils pour bien vivre son couple lorsque l’on vit à deux.

  • Un peu d’écoute : comment bien organiser votre temps pour ralentir, vous occuper de vous, partager plus de bons moments avec votre famille, vos amis, pratiquer des activités qui vous tiennent à cœur ? C’est la question à laquelle plusieurs experts ont cogité durant cette émission de France Inter. Un concentré de bonnes pratiques.

preparer-sa-retraite

La retraite vous angoisse ? On vous aide à y voir plus clair grâce à nos parcours personnalisés 100% en ligne.

Découvrir nos parcours

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

Bientôt à la retraite ?

On a créé deux parcours pour préparer cette nouvelle étape de votre vie. 100% en ligne. 100% pris en charge.

Bientôt à la retraite ?

Pour un proche ?

Un de vos proches appréhende son passage en retraite?
Parlez-lui de nos parcours, on pourrait peut-être l'aider.

Nos parcours
À partir de 55 ans

Faire le point sur sa situation

À l'issue de ce parcours, vous aurez une idée claire de votre date de départ et vous saurez exactement comment y parvenir.

Dès 2 ans avant le départ

Dessiner sa fin de carrière

À l'issue de ce parcours, vous aurez identifié ce qui est important pour vous et repartirez avec des projets concrets pour la suite.