Passer à la retraite célibataire - Alphonse

Selon une étude Eurostat de 2013, la France compte près de 9 millions de célibataires de plus de 50 ans. Certaines personnes sont très bien seules. D'autres ont envie de rencontrer quelqu'un. Qu’en pensent les personnes retraitées de notre communauté ? On les a interrogés pour avoir leur retour d'expérience.

Publié en Avr. 2021
Par Tessa Georges Tessa Georges

Avr. 2021

Tessa Georges

Tessa Georges

Rédactrice

Retraite-celibataire

Coup d’oeil sur celles et ceux qui vivent la même situation

Cela fait un petit moment que je suis divorcée. Depuis j’ai eu des relations épisodiques mais jamais plus de vie à deux à la maison. Cela ne m’a pas pesé du tout car j’avais plein de choses à faire. Je me disais “mieux vaut être seule que mal accompagnée.” En revanche, avec la retraite qui approche, je l’appréhende un peu plus. J’ai l’impression d’être mise sur la touche de tout, professionnellement mais aussi affectivement et c’est cela qui fait un peu peur. Je suis très consciente des acquis de la liberté, de mon indépendance, de mon autonomie et de ma faculté à construire ma vie seule mais c’est vrai qu’aborder la retraite avec quelqu’un cela peut permettre d’être plus sereine je pense, par exemple au niveau financier. Pas forcément de revivre à deux mais d’avoir quelques projets communs” nous partage Sylvie.

De son côté, Micheline apprécie les avantages de la vie en solo : “le célibat ne m’a jamais vraiment stressé. Ce qui me stressait c’était de savoir si j’allais parvenir à mettre en place mes projets de retraite. Ce n’est pas toujours évident d’être toute seule car parfois certaines choses pourraient être plus agréables à deux comme par exemple se balader mais ce n’est pas forcément plus simple en couple donc mon équilibre me convient. J’aime mes moments de tranquillité, le fait de pouvoir faire ce que je veux à l’heure que je veux et donc je le vis comme une liberté. Chacun a sa trajectoire mais je pense qu’il faut toujours regarder le positif d’une situation.” 

Avis que partage également Jean-Luc : “j’aime dire que je me suis marié avec la liberté et que je ne veux plus la lâcher” nous confie-t-il en souriant. “J’ai des amis qui sont là pour moi en cas de coup de mou et avec qui je partage aussi de très bons moments. Et cela me va très bien comme cela, je n’ai pas forcément besoin de plus. En fait, je n’en ai pas forcément l’envie. Partager des bons moments oui mais je ne veux pas revivre avec quelqu’un” poursuit-il. 

Vous poser et vous questionner sur la façon dont vous vivez la situation peut-être un bon début pour mettre des mots sur ce que vous ressentez. 

2 choses à garder en tête
  • 1

    L’essentiel est d’être bien avec vous-même et de faire des activités que vous aimez

    Pour Isabelle, “si cela ne vient pas…cela veut peut être tout simplement dire que l’on est bien comme on est ?

    Tout comme elle, la majorité des personnes interrogées nous répondent qu’il ne faut pas forcément chercher à se caser à tout prix. En bref, sortir de l’obligation sociale et/ou familiale à être en couple si vous n’en ressentez pas l’envie. “Trop forcer les choses n’est pas forcément bon car on se met la pression et après il y a le risque de ne pas profiter du moment présent et d’être déçue” souligne Micheline. “Je me dis que si cela doit se présenter, cela se présentera dans un cadre où je fais des choses qui me plaisent” poursuit-elle. Faire ce nous intéresse et se laisser porter pour mieux cerner ses besoins, en voilà un conseil valable à tout âge.

    J’ai envie de me bouger et diversifier mes activités pour provoquer un peu cette chance. Ce que je me dis aussi, c’est qu’à la retraite on aura plus de temps, donc plus de temps pour se consacrer à ce que l’on veut et plus de temps pour faire de nouvelles rencontres” raconte Sylvie. 

  • 2

    Vous dire qu’il n’y a pas d’âge pour faire de belles rencontres

    La vie m’a fait une belle surprise en retrouvant 44 ans plus tard ma première amoureuse” lance en riant Philippe. “Je me suis re-mariée à 59 ans et mon mari à 62 alors que tous les deux, on avait dit plus jamais” explique Marie-Claude, le sourire aux lèvres. Et ces histoires ne sont pas isolées. Pour en découvrir d’autres, vous pouvez cliquer juste ici ou encore là.

    Une astuce pour rencontrer quelqu’un ? “Ne pas hésiter à sortir, faire des activités que l’on aime et surtout s’amuser” conseille Anne-Marie. Et ce n’est pas Jean-Luc qui dira le contraire : “Les deux personnes que j’ai rencontrées, c’était dans le cadre de mes activités. Une fois durant mon bénévolat et une autre fois lors de mes 10km de marche quotidienne, sur mon chemin, c’était assez original. Au final, cela n’a pas été plus loin car on ne recherchait pas la même chose mais on a gardé de bons contacts. Quand on s’ouvre et que l’on s’intéresse aux autres, les contacts viennent d’eux-mêmes. Par exemple, quand les cafés vont rouvrir, rien que le fait d’aller en terrasse et de lire son petit journal pourra permettre de croiser et de rencontrer du monde.

    L’avantage à la retraite ? Pour Sylvie, “plus on avance en âge, mieux on se connaît, plus on a compris nos erreurs et nos envies. On est davantage en harmonie avec soi-même et on sait ce que l’on veut ou ne veut plus.” Une chouette philosophie de vie. 

Pour aller plus loin
  • Un peu de lecture : vous ressentez un sentiment de solitude difficile à vivre au quotidien ? On a écrit un article pour mieux comprendre d’où nous vient cette peur et des clefs pour l’apprivoiser. 

preparer-sa-retraite

La retraite vous angoisse ? On vous aide à y voir plus clair grâce à nos parcours personnalisés 100% en ligne.

Découvrir nos parcours

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

Bientôt à la retraite ?

On a créé deux parcours pour préparer cette nouvelle étape de votre vie. 100% en ligne. 100% pris en charge.

Bientôt à la retraite ?

Pour un proche ?

Un de vos proches appréhende son passage en retraite?
Parlez-lui de nos parcours, on pourrait peut-être l'aider.

Nos parcours
À partir de 55 ans

Faire le point sur sa situation

À l'issue de ce parcours, vous aurez une idée claire de votre date de départ et vous saurez exactement comment y parvenir.

Dès 2 ans avant le départ

Dessiner sa fin de carrière

À l'issue de ce parcours, vous aurez identifié ce qui est important pour vous et repartirez avec des projets concrets pour la suite.