« La retraite n’est pas un passage. Je la vis comme un prolongement, à mon rythme. » - Alphonse

La vie en Jaune

Publié en Sep. 2023
Par David Papo David Papo

Sep. 2023

David Papo

David Papo

Rédacteur

Valérie B., 65 ans

« Quand je prends du recul sur ma carrière professionnelle, je me rends compte que j’ai toujours privilégié mon autonomie à la sécurité de l’emploi. Alors ce n’est pas la retraite qui va déboulonner mes habitudes !
J’ai eu une carrière non linéaire (actuellement ça se passe très bien mais, au début, il m’était parfois reproché d’être « instable »). Après plusieurs séjours à l’étranger et des postes d’assistante trilingue, j’ai posé bagages dans l’édition au poste d’éditrice et de responsable de projets.
Globalement, j’ai toujours trouvé beaucoup d’intérêt dans ce que je faisais. J’appréciais ces alternances de contrats avec le travail sur site où j’étais entourée de mes collègues (et une équipe projet dont j’avais la charge) et le travail à domicile (plus tard appelé télétravail). Je passais beaucoup d’heures à l’ouvrage et j’essayais de combiner au mieux vie familiale et vie professionnelle, même si je dois l’avouer, la frontière n’était pas toujours très nette.

En 2018, j’ai pris le statut d’auto-entrepreneure et j’ai continué activement dans le secteur éditorial. Pendant la période de la pandémie (et post-pandémie), les contrats se sont accumulés et mon activité a été particulièrement intense. Ce qui m’a conduite, après un certain épuisement, à la décision de réduire mon activité et de n’accepter plus que des contrats sur des durées plus courtes et mieux déterminées. C’est à ce moment-là que j’ai vu une vidéo sur l’accompagnement proposé par Alphonse, et je me suis sentie concernée.
Pour moi, le mot « passage » à la retraite était inapproprié, car je ne considérais pas qu’il y aurait un changement important entre ma vie de travailleuse et ma vie de retraitée. Probablement parce que je n’avais jamais eu de contrats réguliers et déterminés sur une longue période, j’étais habituée au changement et aux passages d’un travail à l’autre, d’une entreprise à l’autre, d’un statut à l’autre, d’un contrat à l’autre. En ce qui concerne la vision sociétale, qui implique de répondre à la question : « Alors qu’est-ce que tu vas faire quand tu seras à la retraite ? », cela avait tendance à m’irriter, car je ne voyais pas pourquoi ma vie devait alors changer du tout au tout et du jour au lendemain.

L’accompagnement s’est très bien passé.  Ma coach a dû avoir beaucoup de travail vu mon relevé de carrière. Cela m’a pris beaucoup de temps également et j’ai été fascinée de voir tout ce que j’avais fait dans ma vie (et les emplois que j’avais oubliés). En me posant les bonnes questions, ma coach m’a emmenée dans des zones que je n’avais pas du tout explorées et, très subtilement et avec beaucoup d’affection, elle avait réussi à me pousser dans mes « retranchements ».
Grâce à mon accompagnement chez Alphonse, j’ai pu « faire valoir mes droits à la retraite » le 1er avril 2023. Je continue à accepter quelques petits contrats, en auto-entreprise. Je me donne une année pour faire un état des lieux et voir comment je m’en sors financièrement et matériellement avant de prendre des décisions. Pour l’instant, je ne peux pas m’engager en présentiel dans des associations qui requièrent des actions régulières. Je continue de vivre ma vie à mon rythme en alternant entre relations sociales enrichissantes et temps de solitude comme la marche méditative en forêt. Je n’arrête pas de découvrir de nouvelles choses et de m’émerveiller. Je consacre aussi beaucoup de temps à mes proches, à ma famille notamment (j’ai rendu visite à ma fille qui vit au Mexique). Je prends également mieux soin de moi.

Si j’avais un conseil à donner à toutes celles et ceux qui abordent cette transition de vie ? Ce serait de vous laisser tenter par l’expérience d’échanges enrichissants et constructifs que propose Alphonse. On aborde un sujet qui peut à la fois nous faire peur et nous enthousiasmer. Il ne s’agit pas seulement d’une réflexion intellectuelle sur notre avenir matériel mais d’une exploration de nos émotions humaines passées, présentes et futures.
Un immense merci à Alphonse et à toutes ses équipes pour m’avoir permis de continuer à vivre, à mon rythme. »

Pour aller plus loin
  • Vous avez peur de ne pas savoir comment organiser votre temps à la retraite ? On vous propose de découvrir le témoignage de Dominique, qui a su combattre sa crainte de « l’agenda vide ».

  • Comme Valérie, vous sentez le besoin de vous faire accompagner ? On vous propose de jeter un œil à notre bilan de compétences, pour vivre cette transition de vie à votre rythme.

Si le témoignage de Valérie fait écho en vous, vous pouvez nous partager vos commentaires à l’adresse suivante : [email protected]

Les Articles similaires

Et si vous découvriez la sophrologie Caycédienne ?

Et si vous offriez une seconde vie à vos objets

Et si vous distribuiez des repas chauds

Découvrir nos derniers articles

Voici quelques unes des pépites journalistiques rédigées par Alphonse ces derniers temps

La vie en rose ?

Chaque semaine, on écrit des articles et on vous les envoie par e-mail des infos pour profiter des dernières années de votre vie pro.

La vie en rose ?

Pourquoi Alphonse ?

Alphonse, c’est la plateforme qui vous aide à comprendre vos droits, explorer vos options de départ et dessiner des projets de retraite qui vous ressemblent.

Newsletter

Chaque semaine, les clés pour profiter de votre fin de carrière.

C’est gratuit et on gardera vos informations personnelles bien au chaud.

Newsletter